Publié par Laisser un commentaire

Une nouvelle jeunesse pour identifier-les-champignons.com

En 15 ans, mon petit site web avait bien vieilli comme nous tous… Initialement développé en 2005 en XHTML et en PHP autour d’une base de données MySQL, le site avait pour mérite de permettre d’identifier les espèces de champignons avec des clés d’identifications dynamiques de manière plus souple et efficace sans être contraint de devoir répondre dans l’ordre aux questions des célèbres clés d’identification dichotomiques.

En 15 ans, le site avait quand même été consulté plus de 7 millions de fois par 734 000 internautes :

Mais avant que le cœur du site ne cesse définitivement de palpiter à chaque nouvelle saison et avant que l’hébergeur ne débranche définitivement la base de données devenue obsolète, il fallait la refondre, une chance qui n’est pas donnée aux être vivants mortels que nous sommes. Le récent confinement m’en a donné l’occasion m’épargnant de longs trajets en train pendant lesquels le réseau est un peu aléatoire.

Mais pour les nostalgiques du vieux site, il reste naturellement toujours accessible sur l’archive du Web, Internet Archive :

Le logiciel libre WordPress et le thème Storefront ont été utilisés pour un résultat bien plus ergonomique que le site précédent. Un plugin WooCommerce a également été utilisé afin de proposer des filtres dynamiques permettant d’identifier les espèces de champignons. Il s’agit un peu d’un détournement car ces facettes sont habituellement plutôt destinées à filtrer des marchandises. Il reste d’ailleurs encore quelques scories de site marchand qu’il faudra que je supprime dans le code source. Mais identifier-les-champignons.com est et restera un service gratuit dédié aux amateurs de champignons et aux amoureux de la nature.

Il reste également encore de nombreuses images à ajouter sur le site. Ceux qui veulent m’y aider sont naturellement les bienvenus (contact). Pour des raisons juridiques, la sélection des illustrations est portée exclusivement sur des images sous licences libres grâce à la générosité et à l’esprit d’ouverture de leurs auteurs ou encore des dessins tombés dans le domaine public car leurs auteurs sont morts depuis plus de 70 ans. Les auteurs sont systématiquement mentionnés pour des raisons juridiques et surtout morales. Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés, les vivants comme ceux qui ont rejoint le règne des champignons. En retour, dans le même esprit de confiance et de collaboration, notre base de données est téléchargeable et réutilisable gratuitement : Andro. (2020). Données du site www.identifier-les-champignons.com [Data set]. Zenodo. http://doi.org/10.5281/zenodo.3819786

Pour les passionnés de technologies, un plugin « CyberSEO » permet d’ajouter automatiquement la publication d’articles de presse contenant le mots « champignons » en provenance d’un flux RSS via Google News.
Un plugin « Daknetcorp Auto Tag Category » permet d’automatiser la catégorisation de classement de ces articles de presse sur le site à partir de vocabulaires et de mots clés caractéristiques de chaque catégorie.
Un plugin « Quick Featured Images » permet d’ajouter automatiquement le bonne image à la bonne catégorie WordPress.

Avec ses fonctionnalités sémantiques et sociales, le site est ainsi entré dans l’ère, pleine de promesses, de l’intelligence artificielle et de la sagesse des foules. Je vous souhaite une excellente visite et vous laisse en délicieuse compagnie avec nos amis les champignons.

Mathieu Andro

Publié par Laisser un commentaire

Les champignons, la lune et Internet : la webométrie appliquée à la mycologie amateur

doctor, lab, laboratory, medical, medicine, chemistry, test tube, dna, deney. domaine public (CC0). https://pixnio.com/

En France, il y a désormais 40 millions d’internautes et 19 millions d’entre eux disposent d’un smartphone leur permettant d’accéder au web partout et à tout moment, d’après une étude de l’agence Médiamétrie du 14 mars 2012. Ces chiffres, en progression permanente, classent la France parmi les pays les plus connectés au monde. Les statistiques de consultation des sites web et des requêtes lancées dans les moteurs de recherche offrent une multitude de données, que les sociologues, les économistes, les sondeurs, les politiques… peuvent désormais prendre en compte dans leurs études sur les comportements et les opinions des français. Mais ces données pourraient également intéresser les mycologues. En effet, Google Trends permet de connaître le nombre d’internautes qui ont saisi « champignon » ou « champignons » dans le moteur de recherche Google en fonction de la date. On observe ainsi qu’il existe une forte corrélation entre ces requêtes et les poussées de champignons « in real life », comme l’illustrent les graphiques extraits de Google Trends, qui illustrent aussi l’intérêt croissant des internautes pour ce sujet. Si nous confrontons ces données avec des données météorologiques et le calendrier lunaire, nous pourrions établir quelles sont les meilleures conditions pour les poussées de champignons. Nous pourrions, en particulier, vérifier ou non une ancienne croyance populaire, aujourd’hui relativement méconnue, selon laquelle la lune montante aurait une influence positive sur les poussées de champignons

Andro, M., Lebas, N. (2014). Les champignons, la lune et Internet : la webométrie appliquée à la mycologie amateur. Bulletin de l’Association des mycologues francophones de Belgique 2014/07. p. 26-34.

Publié par Laisser un commentaire

Le marché mondial des champignons comestibles 2020 augmente sa fortune d’ici 2021 au milieu d’une pandémie de coronavirus | Banken Champignons, Agro Dutch, Bonduelle – The Walking Dead France

Pixabay License Libre pour usage commercial Pas d'attribution requise. https://pixabay.com/fr/photos/champignons-champignons-de-culture-2690529/

Le marché mondial des champignons comestibles 2020 augmente sa fortune d’ici 2021 au milieu d’une pandémie de coronavirus | Banken Champignons, Agro Dutch, Bonduelle  The Walking Dead France